Saint-Nazaire : Six ans de prison pour l’intérimaire qui vendait de la drogue près des Chantiers de l’Atlantique

STUPEFIANTS L'homme revendait de l'héroïne et de la cocaïne sur un parking voisin des Chantiers de l'Atlantique

F.B.
— 
Sur le port de Saint-Nazaire, près des Chantiers de l'Atlantique.
Sur le port de Saint-Nazaire, près des Chantiers de l'Atlantique. — L.Venance/AFP

Un homme âgé de 48 ans a été condamné mercredi à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour avoir revendu des produits stupéfiants à proximité des Chantiers de l'Atlantique, rapportent plusieurs médias. Lui-même intérimaire aux chantiers navals, il avait pris l’habitude de garer son véhicule sur un parking voisin du site et d’y recevoir des clients. Une sorte de magasin improvisé dans lequel on pouvait trouver régulièrement de  l'héroïne​, de la cocaïne, mais aussi du cannabis ou de l’ecstasy.

Lors des perquisitions menées à son domicile de la Turballe (Loire-Atlantique) en juin 2019, les gendarmes ont découvert 40.000 euros en liquide dissimulés derrière des objets, ainsi que deux armes. Dans un box que le quadragénaire louait, les enquêteurs ont aussi mis la main sur 14 kg d’héroïne et 20 kg de cannabis.

Sa compagne, dont le tribunal a estimé qu’elle ne pouvait ignorer le trafic, a également été condamnée à douze mois de prison avec sursis. Par ailleurs, un autre trafiquant originaire de Nantes a écopé de quatre ans de prison ferme par ce même tribunal correctionnel de Nantes.