Alpes-de-Haute-Provence : Les élections municipales de Digne-les-Bains annulées en raison « irrégularités »

ELECTIONS Les élections municipales de Digne-les Bains, qui s’étaient jouées à trois voix d’écart, ont été annulées par le tribunal administratif de Marseille

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration: Elections municipales.
Illustration: Elections municipales. — GILE MICHEL/SIPA

Le scrutin, qui s’était soldé sur une victoire de Patricia Granet à trois voix près, n’est plus valable. Ce mardi, le tribunal administratif de Marseille a annulé l'élection municipale​ de Dignes-les-Bains.

Le second tour de l’élection dans la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence s’était joué, le 28 juin entre cinq listes et dans un mouchoir de poche : la candidate divers gauche et maire sortante Patricia Granet (1.699 voix) avait obtenu 32,49 % des suffrages exprimés, son adversaire divers droite Gilles Chelvet 32,43 % (1.696 voix). L’abstention avait atteint 50,44 %.

Des « irrégularités »

Gilles Chalvet avait saisi la justice, affirmant notamment qu’un certain nombre de signatures présentaient des différences sur les registres entre les premier et second tours. Après enquête, le tribunal estime que 14 votes présentent des « irrégularités » et « doivent être regardés comme ayant altéré la sincérité du scrutin » dans la mesure où seulement trois voix séparaient les deux listes, écrit-il dans le jugement que l’AFP a pu consulter.

En conséquence, les deux tours sont annulés. Contactée par l’AFP, l’équipe de la maire n’était pas joignable dans l’immédiat pour réagir et indiquer si elle ferait appel de cette décision.