Francis Lalanne visé par une enquête après avoir appelé à « mettre l’Etat hors d’état de nuire »

PARQUET Le chanteur fait l’objet d’une enquête pour « provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation »

20 Minutes avec AFP

— 

Francis Lalanne visé par une enquête après avoir appelé à « mettre l’Etat hors d’état de nuire » (Archives)
Francis Lalanne visé par une enquête après avoir appelé à « mettre l’Etat hors d’état de nuire » (Archives) — VILLARD/SIPA

Dans sa tribune intitulée « J’appelle », Francis Lalanne avait assuré qu’il fallait « à présent mettre l’Etat hors d’état de nuire au peuple français » et demandait la « destitution » du chef d' Emmanuel Macron. Pour ce texte, paru sur le site en ligne France soir le 22 janvier, le chanteur fait l’objet d’une enquête pour « provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation », a-t-on appris lundi auprès du parquet de Paris.

Le ministère public a confirmé les informations du Point d’après qui une enquête a été ouverte, cinq jours après la publication de la tribune, confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP).

Francis Lalanne entendu par les enquêteurs le 5 février

Le parquet de Paris et une source proche du dossier ont confirmé que Francis Lalanne « a été entendu le 5 février dernier par les enquêteurs » de la BRDP, en audition libre selon la source proche.

Francis Lalanne, plusieurs fois candidat à des élections dans le passé sous bannière écologiste, est un soutien du mouvement des «gilets jaunes ». Il avait conduit une liste « Alliance jaune » lors des élections européennes de mai 2019, obtenant 0,54 % des voix.