Le Mans : Des parents condamnés pour avoir tu le viol de leur fille

INCESTE Une peine de six mois avec sursis a été prononcée, lundi, à l’encontre de la mère, du père, et du beau-père d’une jeune victime

J.U.

— 

Illustration: Justice, loi.
Illustration: Justice, loi. — Patrick Semansky/AP/SIPA

Elles estimaient que les faits étaient trop graves pour les révéler. Trois personnes ont été condamnées, lundi par le tribunal du Mans, à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’agressions sexuelles. D’après Les Nouvelles de Sablé, il s’agit de la mère, du père et du beau-père d’une jeune fille, victime de viols et d' agressions sexuelles répétées il y a plusieurs années. Son grand frère, handicapé mental, a finalement été condamné pour ces actes fin 2020. Il a écopé de 30 mois de prison avec sursis.

Les parents ont rapporté avoir eu connaissance des faits en 2015, soit cinq ans environ après qu’ils ont été commis. Mais depuis, le tabou familial persistait, alors que « la jeune victime était priée de ne pas en parler », rapporte le journal. Ce n’est qu’en 2017 que la mère de famille s’est finalement confiée à un psychologue.

Lors de l’audience, son avocat a justifié ce long silence par le fait que sa cliente « n’a pas voulu faire de choix entre ses enfants ».