Municipales 2020 à Marseille : Vers une validation du résultat dans le 7e secteur perdu par le RN

ELECTIONS Le sénateur RN Stéphane Ravier conteste devant la justice la victoire des Républicains aux municipales dans les 13e et 14e arrondissements de Marseille

20 Minutes avec AFP

— 

Le candidat du Rassemblement National, Stéphane Ravier, pour la mairie de Marseille.
Le candidat du Rassemblement National, Stéphane Ravier, pour la mairie de Marseille. — Philippe Magoni / Sipa pour 20 Minutes

Le rapporteur public, dont les conclusions sont en général suivies, a argumenté mardi à l’audience en faveur de la validation des élections municipales dans le 7e secteur de  Marseille, perdues par le sénateur RN Stéphane Ravier,​ ouvrant la voie à la confirmation du résultat.

Battu de 387 voix le 28 juin au second tour du scrutin dans les 13e et 14e arrondissements, avec 49,03 % des suffrages contre 50,97 % pour la liste LR, le sénateur RN Stéphane Ravier avait notamment mis en avant des signatures différentes sur les cahiers d’émargement, entre le premier et le second tour, pour 443 électeurs.

Des incidents « largement isolés »

Sur ce point, le rapporteur public, Arnaud Claude-Mougel, a conclu devant le tribunal administratif que seules 178 de ces signatures litigieuses devaient être prises en compte, deux fois moins que l’écart de voix total entre les deux listes, « ce qui suffit largement à écarter ce grief ».

De même, le rapporteur public a écarté un à un les autres éléments avancés par le conseil de Stéphane Ravier, estimant notamment que les divers incidents relevés, comme ces viennoiseries offertes par la liste LR dans un bureau, ces affiches RN arrachées ou ces affiches LR à l’intérieur même de certains bureaux de vote, étaient « largement isolés » et « n’ont pas eu une incidence telle qu’ils auraient pu jouer sur le résultat de l’élection ».