Accident mortel en Isère : Trois gendarmes mis en examen pour avoir laissé leur collègue prendre le volant

ENQUETE Le 26 février 2019, un couple de septuagénaires avait été tué à Bourgoin-Jallieu dans un accident de la route, provoqué par un gendarme en état d’ébriété

C.G.

— 

Illustration d'un accident de la route.
Illustration d'un accident de la route. — C. Allain / 20 Minutes

Ils avaient été tués dans un accident de la route causé par un gendarme, alcoolisé au moment des faits. Deux ans après la mort d’un couple de septuagénaires à Bourgoin-Jallieu, trois gendarmes ont été mis en examen le 5 février pour « non-obstacle à la commission de délit », apprend ce mardi du parquet de Grenoble , précisant qu’ils n’ont pas été placés sous contrôle judiciaire. Un quatrième sera convoqué devant la justice ultérieurement pour être entendu.

Les enfants des victimes avaient porté plainte contre les quatre gendarmes, estimant qu’ils avaient « commis une faute caractérisée à l’origine des deux homicides ». Le 26 février 2019, ces représentants de l’ordre, qui exerçaient en Isère à l’époque, avaient passé l’après-midi avec leur collègue dans un bar de Villefontaine. Ils l’avaient laissé reprendre le volant à la fin de la journée malgré son état d’ébriété avancé.

2,54 grammes d’alcool dans le sang

Le militaire avait ensuite percuté la voiture des victimes sur une route départementale entre Bourgoin-Jallieu et l’Isle d’Abeau. Les analyses avaient révélé qu’il avait 2,54 g d’alcool dans le sang.

Le chauffard, âgé de 35 ans, qui n’était pas en service ce jour-là, avait été condamné à dix-huit mois de prison ferme pour homicide involontaire à l’issue de son jugement en comparution immédiate. Il a, depuis, été radié de la gendarmerie. L’un des trois gendarmes se trouvait dans sa voiture au moment de l’accident.