Coronavirus dans le Vaucluse : L’affaire du repas entre un policier et un magistrat à Carpentras classée sans suite

CORONAVIRUS Le commissaire de police avait été muté de force à Sarcelles (Val-d’Oise) après la médiatisation de l’affaire en janvier

A.M.

— 

Un restaurant (illustration).
Un restaurant (illustration). — Pixabay

Un commissaire muté après la médiatisation de l’affaire. Le procureur​ de Nîmes, Eric Maurel, a classé sans suite l’affaire du déjeuner entre un commissaire et le vice-procureur de Carpentras ( Vaucluse). Ils avaient été surpris en train de déjeuner dans une épicerie de Carpentras à la fin janvier.

Comme le rapporte La Provence, le procureur avance qu’il « est établi que l’une des personnes mises en cause a consommé des boissons et un plat dans cet établissement, l’enquête démontre que le vice-procureur cité dans des articles de presse n’a aucunement déjeuné dans ce même établissement où il était venu récupérer une commande de vin. Il y est resté une vingtaine de minutes et s’est vu proposer de goûter ce vin par l’exploitant, ce qu’il a accepté ». Il n’y aura donc aucune poursuite contre les deux hommes, alors que le commissaire de police avait été muté de force à Sarcelles.