Nancy : Condamné pour avoir contacté des tueurs à gages sur le Darknet pour tuer son ex

DARKNET Un étudiant de 28 ans à Nancy avait contacté sur le Darknet, la face cachée d’Internet, des tueurs à gages afin « d’éliminer » son ancienne petite amie

G.V. avec AFP

— 

Illustration. Salle de supervision et de pilotage de la cybersécurité dans les locaux de la société Steria.Colomiers, FRANCE-12/03/14
Illustration. Salle de supervision et de pilotage de la cybersécurité dans les locaux de la société Steria.Colomiers, FRANCE-12/03/14 — FRED SCHEIBER

Ce sont des informations parvenues à la plate-forme de signalement des contenus illicites Pharos, et d’autres transmises par la BBC qui préparait un documentaire sur le Darknet qui ont permis l’interpellation d’un homme de 28 ans.

Un étudiant tchadien résidant à Nancy et qui avait contacté via le Darknet des tueurs à gages pour « éliminer » son ex-petite amie, explique le parquet de Nancy. Il comparaissait vendredi devant la justice.

Un fichier « personnes à éliminer »

Les recherches du prévenu remontent au mois de septembre. Il avait contacté divers « professionnels » ou considérés comme tels susceptibles de mener à bien, et pour son compte, « son projet criminel », a précisé le parquet. L’étudiant a expliqué qu’il avait l’intention de se venger d’une femme qui l’avait trompé avec un autre homme. D’autre part, un fichier intitulé « personnes à éliminer » a été trouvé sur son ordinateur.

Placé en garde à vue le 3 février, l’étudiant a reconnu « avoir tenté d’avoir recours au service de tueurs à gages sur le Darknet pour "éliminer" son ex-petite amie et son nouveau compagnon », a indiqué le procureur de la République à Nancy.

Il a finalement été condamné vendredi pour « instigation à l’assassinat, non suivie d’effet » à quatre ans de prison, dont deux assortis d’un sursis probatoire, ainsi qu’une interdiction de séjour en Meurthe-et-Moselle de deux ans, et incarcéré dans la foulée.