Strasbourg : Quatre pompiers condamnés pour un bizutage humiliant

CORRECTIONNELLE Ils avaient attaché à une table un de leurs nouveaux collègues avant de lui mettre un œuf dans la raie des fesses

T.G.
— 
Un véhicule des pompiers du Bas-Rhin (illustration).
Un véhicule des pompiers du Bas-Rhin (illustration). — T. Gagnepain / 20 Minutes

Les faits remontent au 21 novembre 2012. Ce jour-là à Strasbourg, quatre pompiers de la caserne sud de la ville réveillent deux de leurs nouveaux collègues pour un bizutage. Ils les emmènent ensuite au réfectoire, en plein petit-déjeuner.

Devant d’autres soldats du feu, les deux victimes sont alors déshabillées et un attaché à une table avec de la cellophane. C’est là qu’un œuf est placé dans son postérieur, avec ordre de le casser afin que le jaune s’écoule sur le visage de l’autre recrue, tête-bêche, selon les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Ils reconnaissent être « allés un peu trop loin »

Devant le tribunal correctionnel de Strasbourg le 15 janvier, les prévenus, aujourd’hui âgés de 36 à 45 ans, avaient avoué être « allés un peu trop loin ».

Ce jeudi, ils ont été condamnés à 90 jours-amendes à 5 euros et devront verser 250 euros de dommages et intérêts à une des victimes, la seule à avoir porté plainte.