Mulhouse : Un septuagénaire accusé de séquestrer son fils dans le grenier relaxé

CORRECTIONNELLE A la barre, le prévenu a expliqué en être arrivé là pour inciter sa progéniture, âgé de 39 ans, à quitter la maison. Aucun élément intentionnel n'a été retenu contre lui

T.G.

— 

Illustration du tribunal de Lille.
Illustration du tribunal de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Un vilain conte de Noël. Le 25 décembre dernier, la gendarmerie avait été appelée à Malmerspach, dans le Haut-Rhin, pour des violences entre un père et son fils. Ce dernier avait donné un coup de poing violent à son géniteur et les deux avaient été transportés à l’hôpital. Fin de l’histoire ? Non puisque devant les soignants, l’agresseur, âgé de 39 ans, était apparu très affaibli et présentait les signes de la maigreur cadavérique.

Il avait alors expliqué le calvaire vécu depuis un an et son retour au domicile familial, après la perte de son emploi. Son père, qui ne supportait pas la situation, l’avait obligé à s’installer au grenier, sans chauffage, fermant parfois la trappe d’accès pour éviter qu’il n’aille manger.

« Je ne l’empêche pas de sortir »

Poursuivi pour séquestration devant le tribunal correctionnel de Mulhouse, le père s’est expliqué. « Si j’ai coupé le chauffage et la lumière, c’est pour le pousser à partir », a-t-il déclaré selon les Dernières Nouvelles d'Alsace, réfutant fermer constamment les accès. « Je ne l’empêche pas de sortir. »

Il a finalement été relaxé.