Aveyron : Un buste d’Hitler et divers objets nazis retirés d’une vente aux enchères par la justice

C'EST NON Les objets nazis devaient être mis aux enchères ce jeudi

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un drapeau nazi.
Illustration d'un drapeau nazi. — Petros Giannakouris/AP/SIPA

Un buste en bronze d'Hitler, des plaques émaillées, une boucle de ceinture et divers objets estampillés IIIe Reich. Cette lugubre collection privée devait être mise aux enchères ce jeudi à Rodez, dans l'Aveyron. Mais la justice a mis son veto. Le procureur de la République de Rodez, Olivier Naboulet, a en effet mis fin à la polémique en ordonnant la saisie du lot d’objets nazis.

C’est le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) qui a signalé la vente à la justice. Prenant le relais d’un lanceur d’alerte, il a déjà fait échouer des enchères de ce type ailleurs dans le Sud-Ouest, notamment à Pamiers et Agen, et son avocat, David Kaminski indique à l’AFP que plusieurs autres signalements sont en « encours ». « On saisit les parquets de toutes les villes de France quand on constate que des ventes doivent avoir lieu, explique-t-il. C’est important, le fait de vendre des objets de l’Allemagne nazie, c’est une forme d’apologie de crime contre l’humanité. »

Un amateur de pièces militaires

Selon, le procureur de la République de Rodez, « les commissaires-priseurs et le propriétaire des lots litigieux ne reconnaissent aucune intention de participer à une apologie de crime de guerre ou contre l’humanité ». Il précise que le vendeur est un simple « amateur de pièces militaires de toutes origines »…