Béziers : Condamné pour avoir porté un coup au visage d'un policier en marge d'une manifestation

PROCES Les faits sont survenus le 30 janvier

N.B.
— 
Un policier (illustration)
Un policier (illustration) — Sebastien SALOM-GOMIS/SIPA

Un homme de 27 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) à 18 mois de prison, dont 9 mois assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans, pour avoir asséné un violent coup à un policier, le 30 janvier, à l’issue d’une manifestation contre le projet de loi Sécurité globale. Le tribunal a aussi prononcé à son encontre une interdiction de détenir ou porter une arme pendant cinq ans.

Tandis que les policiers intervenaient sur le parking d’un supermarché pour saisir un matériel sono, qui avait été utilisé par des manifestants, l’homme avait projeté au sol un capitaine de police.

Cinq jours d’incapacité totale de travail

Il avait ensuite porté un violent coup au visage d’un jeune adjoint de sécurité, lui provoquant une fracture orbitaire et un enfoncement de la lame papyracée, rapporte Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers. Une incapacité totale de travail de cinq jours avait été prononcée à son égard.

Placé en garde à vue, le prévenu avait reconnu les violences, après un passage par une cellule de dégrisement. L’homme n’avait jamais été incarcéré, mais son casier judiciaire portait la trace de deux condamnations, pour des faits de conduite sous l’empire d’un état alcoolique et usage de produit stupéfiant, poursuit le parquet.