Corse : Une enquête ouverte pour homicide volontaire après la mort d’un bébé

INVESTIGATIONS L'un des parents du nourrisson de quatre mois a été placé en garde à vue par la brigade des mineurs du commissariat de Nice

Manon Aublanc

— 

Un tribunal, ici à Montpellier. (illustration)
Un tribunal, ici à Montpellier. (illustration) — LODI Franck/SIPA

Une information judiciaire pour homicide volontaire a été ouverte par le parquet de Bastia après la mort d’un bébé de quatre mois présentant des lésions importantes, ont annoncé des sources concordantes, ce samedi, précisant que l’un des parents de l’enfant avait été placé en garde à vue.

Le bébé est décédé à l’hôpital de Nice après son transfert depuis la Corse. Le parent a été placé en garde à vue par la brigade des mineurs du commissariat de Nice, saisie par le juge d’instruction, a indiqué une source proche du dossier.

Le procureur évoque « la violence des coups »

Les secours avaient été appelés mercredi pour prendre en charge ce bébé, transféré d’abord au centre hospitalier de Calvi dans un état grave, puis sur le continent où il est décédé, a précisé Corse-Matin, qui a révélé l’information.

Au vu des blessures, hématomes et plaies intracrâniennes que présentait la petite victime, attestant de « la violence des coups », le parquet a retenu le chef d'« homicide volontaire », a confirmé le procureur de Bastia, Arnaud Viornery.