Grenoble : Huit mises en examen après le démantèlement d’un réseau de trafic de drogue

PROCES Ils sont suspectés d'avoir organisé un trafic dans le quartier grenoblois de l'Alma

20 Minutes avec AFP

— 

L'hôtel de police à Grenoble.
L'hôtel de police à Grenoble. — J.P Clatot / AFP

Un réseau de trafic de drogue a été démantelé à Grenoble, lundi, entraînant la mise en examen de huit personnes, a annoncé le parquet de la ville vendredi soir. 

Onze personnes impliquées dans un trafic de stupéfiants dans le quartier de l’Alma ont été arrêtées, lundi, après une opération de police à Echirolles, une commune limitrophe. Certains d’entre eux ont été extraits de la maison d’arrêt de Grenoble-Varces, a précisé dans un communiqué le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant.

De l’argent liquide, des armes et des véhicules saisis

Huit d’entre elles, dont un homme de 33 ans suspecté d’être le chef de réseau, ont été mises en examen entre mercredi et vendredi pour « offre ou cession non autorisée de stupéfiants », « blanchiment », « détention et transport » non autorisés de stupéfiants notamment. Sept ont été écrouées et le huitième, qui était « déjà incarcéré » dans une autre affaire, a été placé sous contrôle judiciaire.

« Dès la mi-août, il était établi que certains protagonistes faisaient des allers-retours en Espagne et aux Pays-Bas. A chaque fois, les précautions, et itinéraires utilisés par les trafiquants ne laissaient pas de doute sur leur activité délinquante », a encore expliqué le magistrat. Lors du coup de filet, plus de 240.000 euros, 5,4 kg de cannabis, une kalachnikov chargée, un fusil à canon scié, des munitions, des gilets pare-balles et des véhicules ont été saisis.