Meurtre du petit Jonathan : Un suspect allemand mis en examen 17 ans après, l’affaire sera-t-elle enfin résolue ?

HOMICIDE Le suspect est un détenu allemand. Il aurait avoué l’enlèvement et le meurtre du jeune garçon en 2004 en Loire-Atlantique

F.B. avec AFP

— 

Opérations de recherche du petit Jonathan Coulom, le 12 avril 2004 à Saint-Brévin-Les-Pins
Opérations de recherche du petit Jonathan Coulom, le 12 avril 2004 à Saint-Brévin-Les-Pins — FRANCK PERRY/AFP

Une avancée sans doute décisive dans cette affaire non résolue depuis 17 ans. Extradé d’Allemagne en fin de semaine dernière à la demande de la justice française, Martin Ney a été auditionné par un juge d’instruction puis mis en examen lundi soir pour l’enlèvement, la séquestration et le meurtre de Jonathan Coulom, 11 ans, en avril 2004, en Loire-Atlantique, a annoncé ce mardi le parquet de Saint-Nazaire.

Détenu en Allemagne, déjà condamné à perpétuité après avoir commis plusieurs enlèvements et meurtres d’enfants, Martin Ney aurait avoué à un codétenu être responsable de la mort du jeune garçon.

Son corps retrouvé au fond d’un étang

Jonathan Coulom, originaire du Cher, avait été enlevé dans la nuit du 6 au 7 avril 2004 dans un centre de vacances de Saint-Brévin-les-Pins, près de Saint-Nazaire. Son cadavre avait été découvert nu après six semaines de recherche, le 19 mai, ligoté et lesté d’un parpaing dans un étang proche de Guérande à 25 km du lieu de l’enlèvement.

L’enquête avait ensuite patiné, malgré la réalisation de plus de 1.500 prélèvements ADN. La piste du criminel allemand existait depuis 2011, sans pouvoir être confirmée.