Finistère : Un gendarme condamné pour chantage sur une prostituée

ABUS DE POUVOIR Alors qu’il était chargé d’enquêter sur les violences subies par la victime, il en avait profité pour lui réclamer des photos dénudées

J.G.

— 

Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018.
Illustration d'un centre d'appel de la gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Un gendarme de 29 ans était jugé lundi devant le tribunal correctionnel de Brest pour abus de pouvoir, rapporte Le Télégramme. Les faits se sont déroulés le 18 juillet 2020 dans le nord du Finistère. Ce jour-là, une jeune femme, tombée dans la drogue avant de se prostituer, était venue porter plainte pour des violences qu’elle avait subies en raison d’un impayé.

Chargé du dossier, le militaire avait alors contacté la victime pour lui demander les codes de ses réseaux sociaux sur « demande du procureur ». Le gendarme en avait alors profité pour la recontacter sur Snapchat pour lui réclamer des photos dénudées. En cas de refus, il l’avait menacée de classer son dossier, précise le quotidien. La jeune femme avait alors alerté son père, qui l’a incitée à porter plainte.

Privé de ses droits civiques pendant cinq ans

Exerçant désormais comme menuisier après avoir démissionné de la gendarmerie, le prévenu a été condamné à neuf mois de prison avec sursis. Il a également interdiction d’exercer ses droits civiques pendant cinq ans et ne pourra plus jamais exercer la profession de policier ou de gendarme.

Il devra en outre verser 2.000 euros de dommages et intérêts à la victime.