Pornic : Le restaurant qui avait servi un verre de détergent à une petite fille jugé ce mardi

ACCIDENT Le 1er août 2019, à Pornic, une fillette avait été gravement brûlée par l’ingestion d’un produit servi par erreur dans un verre qui aurait dû contenir un jus de fruit

Frédéric Brenon

— 

A l'intérieur du palais de justice de Saint-Nazaire.
A l'intérieur du palais de justice de Saint-Nazaire. — L.Venance/AFP

>> EDIT du 26/01/2021: Le procès a finalement été renvoyé au 22 juin 2021

L’accident avait provoqué une vive émotion dans la région. Il a, surtout, causé de lourdes séquelles à une petite fille âgée aujourd’hui de 3 ans. Le 1er août 2019, Elisabeth et ses parents, originaires de la région parisienne, sont attablés à l’hôtel-restaurant L’Auberge de la Fontaine aux Bretons, à Pornic (Loire-Atlantique). Un verre de jus de fruit est servi à la fillette de 22 mois. Elle avale deux gorgées et hurle de douleur. Le breuvage, qui la brûle grièvement à la bouche et à l’œsophage, était en fait un détergent puissant à base de soude caustique.

Deux ans et demi après les faits, le propriétaire de l’établissement comparaît ce mardi au tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour blessures involontaires et mise en danger de la vie d’autrui. L’enquête a démontré que le détergent, utilisé pour le lave-vaisselle du restaurant, était régulièrement stocké dans des anciennes bouteilles de jus de fruits. Et l’une de ces bouteilles a été servie par mégarde.

Une vingtaine d’opérations

Depuis l’accident, Elisabeth a subi une vingtaine d’opérations, parfois extrêmement lourdes. Ne pouvant avaler correctement, elle est alimentée par une sonde reliée à son estomac. Sa maman a dû cesser son activité professionnelle pour gérer au quotidien les soins de sa fille.

A L’Auberge de La Fontaine aux Bretons, une enquête interne a entraîné des changements dans l’effectif du restaurant. Le patron, très marqué par l’accident, a également demandé à son fournisseur de changer la couleur et la texture du produit afin d’éviter le moindre risque de confusion.