Coronavirus à Metz : Trois jeunes convoqués après l'organisation d'une rave party à la Saint-Sylvestre

JUSTICE Deux d'entre eux sont notamment poursuivis pour non-respect du couvre-feu

T.G. avec AFP

— 

Une rave party  (illustration).
Une rave party (illustration). — Pixabay

La rave party s’était arrêtée plus tôt que prévu le 1er janvier. Vers 1 h du matin, une quarantaine de CRS avait mis fin à cette soirée organisée sauvagement sur un ancien site militaire de Réding, en Moselle, et qui avait accueilli 150 jeunes.

L’enquête de la police a depuis permis le placement en garde à vue d’une première personne, puis de trois autres. Seules trois d’entre elles sont convoquées le 17 septembre devant la chambre militaire du tribunal de Metz, a-t-on appris mercredi auprès du procureur de la République de Metz, Christian Mercuri.

Deux d’entre eux comparaîtront pour « organisation d’une rave party », « non-respect du couvre-feu » et « introduction non autorisée sur un terrain militaire » tandis que la troisième est renvoyée devant le tribunal pour la seule dernière incrimination, a précisé le procureur.