Coronavirus : Un médecin nantais condamné pour avoir passé des appels malveillants à Didier Raoult

AMENDE François Raffi, chef de service au CHU de Nantes, a écopé d'une amende de 300 euros

M.Cei. avec AFP

— 

Didier Raoult en septembre 2020
Didier Raoult en septembre 2020 — Francois Mori/AP/SIPA

L’infectiologue nantais, qui avait effectué en mars des appels malveillants au professeur Didier Raoult sur fond de débat sur la chloroquine, a accepté une amende de 300 euros lors d’une composition pénale, a-t-on appris mercredi auprès de son avocat. Cette procédure permet au procureur de proposer une sanction à une personne qui a commis certaines infractions de faible gravité.

« Dans le volet pénal, on a accepté la proposition de 300 euros d’amende. Dans le volet indemnitaire, on a proposé 500 euros de dommages et intérêts sur les 100.000 sollicités par Didier Raoult », a indiqué Me Franck Boezec, avocat de François Raffi, chef de service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nantes. La proposition sur le volet civil est en cours d’étude par le procureur de la République, a-t-il précisé.

« Pas des menaces »

Son client a réalisé « des appels téléphoniques malveillants », qui « n’étaient pas des menaces et encore moins des menaces de mort », a-t-il dit. Selon lui, le médecin nantais a rédigé une lettre d’excuses le 31 mars 2020 au professeur marseillais, dont les préconisations pour un traitement à base de chloroquine des malades du Covid-19 ont été mises en cause.

Le parquet de Nantes avait indiqué que l’enquête avait été ouverte pour « actes d’intimidation ». Contacté par 20 Minutes, l’avocat du professeur Didier Raoult, Me Brice Grazzini, indique que « le fait que le professeur Raffi reconnaisse les faits constitue une première étape de satisfaction de mon client. Nous avons également demandé des dommages et intérêts à hauteur de 100.000 euros et nous ne savons pas où en est cette procédure. »