Loire-Atlantique : Quatre ans de prison pour avoir fait vivre « le summum de la cruauté » à deux collègues

HARCELEMENT Quatre hommes étaient jugé mercredi à Nantes pour avoir fait subir tout un tas de sévices à deux collègues

J.U.

— 

Le palais de justice de Nantes.
Le palais de justice de Nantes. — JS Evrard/AFP

C’est à la suite de la tentative de suicide de l’une des victimes que l’affaire a éclaté. Mercredi, quatre hommes ont été jugés à Nantes pour avoir harcelé et fait subir toute une série de sévices à deux de leurs collègues. D’après le journal Ouest-France, qui rapporte cette histoire, les faits se sont déroulés pendant près de deux ans, entre 2015 et 2017, dans un abattoir de Loire-Atlantique, plusieurs fois par semaine.

Brimades, humiliations, douches forcées, les deux employés « traités comme des animaux » ont également subi des agressions sexuelles, parfois filmées. Un jour, l’une des victimes a été attachée par le sexe, « le summum de la cruauté », a-t-il été décrit lors de l’audience, alors que les prévenus ont parlé quant à eux de « jeux » qui ont « dérapé ».

Lourdes peines

De lourdes peines ont été prononcées à l’encontre des harceleurs et notamment pour les deux principaux. Ils ont écopé de quatre ans de prison ferme pour l’un, quatre ans dont un avec sursis pour l’autre. Leurs noms figurent désormais au fichier judiciaire des auteurs d’infractions sexuelles.

Le journal Ouest-France précise que les victimes percevront 12.000 euros de dommages et intérêts.