Loire : Un homme écope de dix-huit mois de prison ferme pour avoir incendié la maison de son ex par jalousie

VENGEANCE L'homme de 38 ans, qui a reconnu les faits, a été jugé mercredi dans la Loire

E.F.

— 

L'homme a été jugé mercredi devant le tribuna correctionnel dans la Loire.
L'homme a été jugé mercredi devant le tribuna correctionnel dans la Loire. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Une jalousie incontrôlable et de trop fortes doses d’alcool. Mercredi, un homme de 38 ans a été condamné à trente mois de prison, dont dix-huit mois ferme, devant le tribunal correctionnel pour avoir incendié la maison de son ex-compagne à La Valla-en-Gier, dans la Loire.

Le 5 novembre dernier, l’homme avait perdu les pédales en apprenant que son meilleur ami entretenait désormais une relation avec son ex-compagne, dont il était séparé depuis quelques mois. Le prévenu, très alcoolisé et après de multiples messages et appels menaçants, s’était rendu chez la quadragénaire au petit matin, prêt à en découdre avec son ancien ami, rappelle Le Progrès. Mais la femme était seule chez elle. Une dispute avait alors éclaté, poussant l’ex compagne à fuir sa maison pour trouver refuge dans un restaurant voisin.

« J’étais accablé par le chagrin »

L’homme était ensuite monté sur le toit de la bâtisse, avait déversé de l’essence et mis le feu. Dans l’incendie, la toiture avait été fortement endommagée tout comme l’intérieur de la demeure. A leur arrivée sur les lieux, les gendarmes avaient vite compris qu’il s’agissait d’un incendie volontaire et n’avaient pas tardé à interpeller l’ex compagnon, principal suspect.

A la barre, ce dernier a reconnu les faits. « J’étais accablé par le chagrin (…) Mon désir le plus cher est de réparer les dégâts que j’ai causés », a-t-il assuré devant la justice, selon le quotidien régional. Sa condamnation a été complétée d’une interdiction d’entrer en contact avec la victime, d’une obligation de se soigner, de travailler, et d’indemniser la victime.