Landes : Jugé pour avoir attaqué une gendarmerie à la voiture-bélier pour réaliser un coup d’Etat

PROCES Cet homme de 39 ans, atteint d’une pathologie psychiatrique, est jugé ce jeudi en comparution immédiate

C.C.

— 

La gendarmerie de Dax.
La gendarmerie de Dax. — Capture écran / Google Maps

Un mois après avoir foncé délibérément dans le portail de la gendarmerie de Dax dans les Landes, un homme de 39 ans va être jugé ce jeudi en comparution immédiate. Entre-temps, il a fait un séjour dans un hôpital psychiatrique du département. Placé en garde à vue depuis mardi, il est accusé d’introduction illicite sur un terrain militaire, de destruction de matériel militaire, de violence sur personne dépositaire de l’ordre public et non respect du confinement, relate France Bleu.

Le 24 novembre dernier, ce Dacquois avait défoncé le portail de la gendarmerie avant d’emboutir plusieurs véhicules de celle-ci et de s’en prendre aux militaires lors d'une interpellation mouvementée. Atteint d’une pathologie psychiatrique, il avait déjà immédiatement hospitalisé. Mais cette maladie ne l’empêche pas d’être jugé pour ses actes pour le parquet.

Un adepte des théories du complot

Sur les motivations de son geste, cet homme adepte des théories du complot affirme avoir voulu réaliser un coup d’Etat. Il affirme être en lien sur Internet avec un homme. Selon France Bleu, il s’agirait de Rémy Daillet-Wiedemann, une des figures du complotisme en France.