Grenoble : Un homme condamné à de la prison ferme pour des tirs de mortier contre des policiers

VIOLENCE Le jeune homme de 22 ans avait tiré sur les forces de l’ordre le 31 octobre alors qu’il circulait avec un autre individu sur un scooter dans le quartier sensible de La Villeneuve

20 Minutes avec AFP

— 

La police (illustration).
La police (illustration). — SYSPEO/SIPA

La justice a rendu son verdict à l’encontre d’un homme de 22 ans pour des tirs de mortier contre des policiers. Le jeune homme, SDF et déjà connu de la justice, a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Grenoble à un an de prison ferme dont 4 mois avec sursis probatoire.

L’homme, qui avait réclamé un délai lors de sa comparution immédiate le 2 décembre devant le tribunal, a été maintenu en détention, a précisé dans un tweet le procureur de Grenoble Eric Vaillant. Il lui était reproché d’avoir participé alors qu’il circulait avec un autre individu sur un scooter le 31 octobre dans le quartier sensible de La Villeneuve, à des tirs de mortier contre des policiers.

Des empreintes sur l’arme

Le passager arrière du scooter avait pu être désarmé par un tir de lanceur de balle de défense, qui faisait tomber son mortier sans le toucher. Six fonctionnaires, qui n’avaient pas été blessés, avaient déposé plainte. L’auteur des tirs avait pu être identifié notamment grâce aux empreintes retrouvées sur le mortier tombé à terre. Se sachant recherché par la police, il avait été placé en garde à vue après s’être présenté au commissariat.