Bretagne : Un homme condamné pour avoir menacé un sociologue de décapitation

PROCES La phrase avait été lâchée au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'un code de procédure pénale, ici au tribunal correctionnel de Rennes.
Illustration d'un code de procédure pénale, ici au tribunal correctionnel de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Il avait menacé un sociologue de décapitation, au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty. Fin décembre, un homme a été condamné à 1.000 euros d’amende et à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) pour avoir proféré des menaces à l’encontre du sociologue Eric Fassin sur le réseau social Twitter. Le 17 octobre, quelques heures après la décapitation de l’enseignant Samuel Paty par un jeune Russe Tchétchène radicalisé, le prévenu avait écrit : « Je vous ai mis sur ma liste des connards à décapiter le jour où ça pétera ».

L’homme, qui réside habituellement en Allemagne, a été interpellé alors qu’il était revenu passer les fêtes de fin d’année à Perros-Guirec. Il a été condamné dans le cadre d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) pour « menace de mort matérialisée par écrit, image ou tout autre objet ».

Le tweet avait été repéré via la plate-forme Pharos et le mis en cause avait déclaré regretter les faits, selon Le Télégramme. D'après le quotidien, l'homme a été très impliqué dans des groupuscules d’extrême droite dans les années 1990 et « jusqu’aux années 2000 ».