Vienne : Condamné pour avoir menacé son ex-compagne avec une arbalète

VIOLENCE CONJUGALE « Je ne l’ai pas visée, de toute façon l’arme ne marche plus et elle n’était pas chargée », a-t-il tenté de se défendre à l'audience

T.G.

— 

Une salle d'audience dans un palais de justice (illustration).
Une salle d'audience dans un palais de justice (illustration). — Camille Allain / 20 Minutes

Les faits ont eu lieu dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 décembre à Lussac-les-Châteaux, dans la Vienne. Ce soir-là, un homme a menacé son ex-compagne avec une arbalète avant de la mettre sous son propre menton pour simuler un suicide, rapporte La Nouvelle République.

Interpellé, le prévenu a été condamné à sept mois de prison, dont quatre ferme, mais il a été remis en liberté. « Je ne l’ai pas visée, de toute façon l’arme ne marche plus et elle n’était pas chargée [...] Je ne voulais pas en arriver là. Je suis allé trop loin », a-t-il tenté de se défendre à l'audience selon le quotidien régional. Le couple était déjà séparé mais l'homme habitait encore avec sa compagne et enfants, dans l'attente d'un nouveau toit.