Strasbourg : Mécontent du service, il brise au moins trois fois la vitrine du réparateur de vélos

VANDALISME Le suspect a été condamné à huit mois de prison, dont quatre avec sursis, pour des dégradations commises à Strasbourg

F.B.
— 
Illustration d'un vélo, ici dans un parking couvert.
Illustration d'un vélo, ici dans un parking couvert. — C. Allain / 20 Minutes

Il avait la rancune tenace. Un habitant de Schiltigheim a été condamné lundi à huit mois de prison ferme, dont quatre mois avec sursis probatoire, par le tribunal correctionnel de Strasbourg, pour avoir fracturé à trois reprises la vitrine d’un réparateur de vélos. Ce client avait confié en septembre sa bicyclette au magasin mais il était mécontent du service rendu sur une réparation facturée 10 euros, rapportent les DNA.

Les mois suivants, le commerçant avait subi plusieurs bris de vitre, sans faire de lien formel avec un client. Or, samedi dernier, à l’aube, le réparateur de vélos, qui logeait au-dessus de la boutique, entendit à nouveau des éclats de verre. Il se précipita dehors et empoigna un homme ressemblant étrangement au profil d’un suspect repéré sur ses images de vidéosurveillance. L’individu, âgé de 48 ans, eut le temps de jeter dans l’Ill une masse, probablement utilisée pour endommager la vitrine.

Interpellé puis placé en garde à vue, le vandale reconnut seulement trois dégradations. Outre les faits qui lui sont reprochés, il a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir refusé les prélèvements génétiques, précisent les DNA.