Aix-en-Provence: Maryse Joissains condamnée en appel à trois ans d'inéligibilité et huit mois de prison avec sursis

COUR D'APPEL La maire d’Aix-en-Provence Maryse Joissains a été condamnée en appel à trois ans d’inéligibilité et huit mois de prison avec sursis

M.Cei. avec AFP

— 

Maryse Joissains lors de son arrivée au tribunal
Maryse Joissains lors de son arrivée au tribunal — Pascal Guyot / AFP

La peine prononcée est allée bien au-delà des réquisitions. La maire LR d' Aix-en-Provence Maryse Joissains a été condamnée par la cour d’appel de Montpellier à trois ans d’inéligibilité et huit mois de prison avec sursis dans une affaire de détournement et prise illégale d’intérêts. L’avocat général avait requis un an d’inéligibilité à l’encontre de la maire d’Aix-en-Provence depuis dix-neuf ans et entre quatre à six mois de prison avec sursis.

Pour rappel, Maryse Joissains avait été condamnée en mai 2019 par la cour d’appel de Montpellier à un an d’inéligibilité et de six mois de prison avec sursis. Mais en février 2020, la Cour de cassation avait cassé cet arrêt « en ses seules dispositions relatives aux peines », maintenant ainsi la décision de culpabilité prononcée contre l’élue. Une décision qui avait permis à l’édile de se présenter aux élections municipales. Aussi, la cour d’appel se prononçait cette fois uniquement sur la peine à l’encontre de l’édile.

Au cœur du dossier : la promotion d’un chauffeur, annulée depuis par le Conseil d’Etat et l’embauche à la communauté de communes d’une collaboratrice chargée de la protection animale, alors que ce domaine ne relevait pas des compétences de cette collectivité. La maire d’Aix-en-Provence va de nouveau se pourvoir en cassation, a annoncé son avocat Mario-Pierre Stasi. Ce pourvoi suspend la peine.