Belfort : Un homme qui aurait maquillé le meurtre de sa femme en suicide démasqué

JUSTICE Un homme de 55 ans est mis en examen pour assassinat, suspecté du meurtre de sa femme avec une arme à feu

G.V.

— 

Illustration gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018.
Illustration gendarmerie, ici à Rennes, en janvier 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Le suicide d’une sexagénaire en octobre 2019 à Trévenans (Près de Belfort) n’était pas clair. Plus d’un an après, son mari, éploré, un homme de 55 ans, suspecté du meurtre maquillé en suicide aurait finalement été confondu après une longue année d’enquête par les gendarmes de la brigade de recherches de Belfort, rapporte L'Est Républicain. Il aurait finalement reconnu avoir préparé l’arme pour l’utiliser contre la sexagénaire. Il a été placé en examen pour assassinat. Le mobile pourrait être l’argent, précisent nos confrères.

C’est lui-même qui avait donné l’alerte le jour du drame, après avoir entendu un coup de feu dans leur pavillon et découvert le corps de sa femme. Le mari avait alors insinué qu’elle aurait pu mettre fin à ses jours. Mais des doutes, basés sur l’expertise balistique mais aussi des tensions dans le couple et la « joie de vivre » de la victime, ont permis de confondre le suspect.