Attentat de la rue des Rosiers : le suspect extradé en France mis en examen et placé en détention provisoire

EXTRADITION Cet homme de 62 ans, qui s’est installé en Norvège en 1991, a été extradé en France vendredi soir en France

20 Minutes avec AFP

— 

Le restaurant de la rue des Rosiers à l'occasion du 20e anniversaire de l'attentat, en 2002.
Le restaurant de la rue des Rosiers à l'occasion du 20e anniversaire de l'attentat, en 2002. — LORENVU/SIPA

Walid Abdulrahman Abou Zayed, l’un des suspects de l’attentat de la rue des Rosiers en 1982, extradé vers la France vendredi, a été mis en examen ce samedi pour « assassinats » et « tentatives d’assassinats » puis placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire. Trente-huit ans après l’attentat, qui avait fait six morts, cette mise en examen ouvre la voie à un procès, tant attendu par les victimes.

Arrivé à l’aéroport de Roissy vendredi peu avant 20 heures à bord d’un vol Air France en provenance d’Oslo, cet homme de 62 ans, qui s’est installé en Norvège en 1991, a été extradé vendredi par la Norvège, où il s’était installé en 1991. La justice française le soupçonne d’être « l’un des tireurs de l’attentat » qui avait également fait 22 blessés le 9 août 1982 dans le quartier juif du Marais, à Paris.

La France avait émis le 20 février 2015 un mandat d’arrêt international contre ce Palestinien né en 1958 en Cisjordanie et naturalisé norvégien en 1997. Il avait été arrêté en septembre 2020 par la police norvégienne.