Niort : Un footballeur des Chamois condamné à un an de prison pour violences conjugales

TRIBUNAL Ibrahima Conté a reconnu en partie les faits lors de son audience

C.C. avec AFP

— 

Ibrahima Conté, le défenseur de Niort.
Ibrahima Conté, le défenseur de Niort. — PASCAL GUYOT / AFP

Il avait été interpellé en plein entraînement avec les Chamois Niortais (L2) en juillet dernier par la police. Ce jeudi, le défenseur  Ibrahima Conté a été condamné à un an de prison dont six mois ferme pour violences conjugales et vols par le tribunal correctionnel de  Niort.

Le Guinéen de 24 ans, qui n’a pas été placé sous mandat de dépôt à l’issue de l’audience, a également été condamné à une obligation de soins, et interdit d’entrer en contact avec sa compagne.

Des violences « habituelles » remontant à début 2018

Ibrahima Conté était jugé pour des violences sur sa compagne et le vol de son téléphone et de ses papiers après une plainte de cette dernière cet été. Il avait été placé sous contrôle judiciaire dans l’attente du procès. A l’audience, où Conté, au casier judiciaire vierge jusque-là, était présent ainsi que sa compagne, qui ne s’est pas portée partie civile, le ministère public a évoqué des violences « habituelles » remontant à début 2018, lorsque le joueur évoluait encore à Lorient. Il a reconnu avoir donné un coup de poing au visage de sa compagne dans la nuit du 10 au 11 juillet. Elle l’accuse de deux.

Le joueur, qui s’était blessé cet été peu après son interpellation, a disputé deux matchs cette saison avec les Chamois niortais. Il était titulaire lors d’une victoire à Sochaux le 7 novembre et remplaçant samedi lors d’une défaite à domicile contre Dunkerque.