Lyon : L’Etat condamné pour la première fois dans la blessure infligée à une manifestante par un tir de LBD

VIOLENCES POLICIERES Le tribunal administratif de Lyon a condamné ce mardi l’Etat à verser 800 euros à une « Gilet Jaune » blessée par tir de LBD lors d’une manifestation le 9 février

C.G.

— 

L'utilisation du LBD est très critiquée, notamment depuis le début du mouvement des gilets jaunes.
L'utilisation du LBD est très critiquée, notamment depuis le début du mouvement des gilets jaunes. — Mathieu Pattier/SIPA

Le tribunal administratif de Lyon a reconnu pour la première fois ce mardi la responsabilité de l’Etat dans la blessure infligée à une « Gilet Jaune », touchée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD). Il a ainsi condamné l’Etat à verser 800 euros à la requérante.

Les faits remontent au 9 février. lors d’une manifestation se déroulant à Lyon. Mélodie, trentenaire, avait été touchée à l’arrière du genou alors qu’elle tournait le dos aux forces de l’ordre. Elle s’était défendue de toute violence ou dégradation ce jour-là.

« Les juges ont admis l’exactitude de ses déclarations, appuyées sur des indices concordants et non contredites en défense par des éléments précis ou circonstanciés », argumente le tribunal dans son rendu, précisant qu’il avait « écarté l’existence d’un comportement fautif de la victime susceptible d’atténuer la responsabilité de l’Etat ».