Coronavirus à Marseille : Le parquet classe sans suite la plainte sur les essais cliniques de Didier Raoult

ENQUETE La procureure de la République de Marseille a classé sans suite la plainte visant les essais cliniques de Didier Raoult sur l’hydroxychloroquine contre le Covid-19

Mathilde Ceilles

— 

Didier Raoult est le directeur de l'IHU
Didier Raoult est le directeur de l'IHU — AFP

Le professeur Didier Raoult ne sera pas inquiété par la justice pour ses essais cliniques sur l’hydroxychloroquine menés au printemps dernier contre le coronavirus. Dans un communiqué de presse transmis ce mardi, la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, annonce qu’elle a classé sans suite le 12 novembre la plainte visant l’IHU, dont Didier Raoult est le directeur, après « un signalement émanant d’un professionnel de santé ».

Selon ce communiqué, ce signalement mettait en cause « les conditions dans lesquelles deux études cliniques avaient été menées au sein de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille. Ces études étaient dénoncées comme ne respectant pas les dispositions légales et réglementaires en vigueur et donc comme étant susceptibles de constituer des infractions pénales. » Or, toujours selon Dominique Laurens, « il apparaît que les infractions afférentes aux faits signalés dans la dénonciation sont insuffisamment caractérisées ».