Marseille : Cinq personnes écrouées après la fusillade de la cité Bassens

JUSTICE Cinq personnes ont été mises en examen et écrouées après la fusillade de la cité Bassens, cette semaine, à Marseille

Adrien Max

— 

Des policiers effectuent des contrôles d'identité lors d'une opération anti-drogue le 12 janvier 2012 dans le quartier Bassens à Marseille
Des policiers effectuent des contrôles d'identité lors d'une opération anti-drogue le 12 janvier 2012 dans le quartier Bassens à Marseille — Gerard Julien AFP

Une affaire qui marquera policiers et magistrats. Cinq personnes âgées de 20 à 43 ans ont été mises en examen et écrouées,​ annonce la procureur de la République de Marseille, Dominique Laurens, après la fusillade de Bassens, à Marseille, survenue mardi. S’en était suivie une incroyable course-poursuite entre les auteurs présumés de la fusillade et un équipage de police, pris pour cible. Ce sont finalement les policiers du Raid qui sont parvenus à interpeller une partie des personnes mises en examen à Gignac la Nerthe, près de Marseille.

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire pour tentative d’homicide volontaire avec préméditation en bande organisée sur personnes dépositaires de l’autorité, tentative d’homicide volontaire avec préméditation en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes en bande organisée, entre autres. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.