Bretagne: Condamnation mais pas de prison pour un homme qui avait tué sa mère de 90 ans

DESESPOIR L'homme avait tiré sur sa mère, qu'il hébergeait depuis plusieurs années

C.A.

— 

Illustration du code pénal, ici au sein de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes.
Illustration du code pénal, ici au sein de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Les jurés de la cour d’assises de Saint-Brieuc ont entendu « le désespoir » de l’accusé. Lundi soir, un homme de 60 ans a été condamné à cinq ans de prison dont trois avec sursis pour le meurtre de sa mère, rapporte Ouest-France. L’homme ayant déjà passé trois mois en détention provisoire et deux ans sous bracelet électronique, il n’a pas été incarcéré à l’issue du verdict.

Les faits s’étaient déroulés en 2017 à Plouha, dans les Côtes d’Armor, sous le toit du fils de la défunte. La nonagénaire vivait depuis plus de dix ans avec son fils. A bout, ce dernier avait menacé sa mère de se donner la mort, avant de retourner l'arme à feu contre sa mère et de tirer une fois. Il avait lui-même appelé la gendarmerie.

L’accusé vivait visiblement très mal la cohabitation avec sa mère, pour laquelle il n’avait jamais donné son accord. Sa mère s’était invitée chez son fils après la vente de sa maison mais n’était jamais partie. D’après l’avocate de l’accusé, interrogée par Ouest-France, la mère était très exigeante avec son fils et l’empêchait de vivre normalement. Face à la cour d’assises, l’homme comparaissait seul. Personne ne s’était portée partie civile.