Ariège : A la veille du confinement, le contrebandier récidiviste avait forcé un barrage, il écope de huit mois de prison

TRAFIC DE CIGARETTES Le 29 octobre, l’homme avait été arrêté avec 67,8 kg de cigarettes dans sa voiture. Il a été condamné en début de semaine à huit mois de prison

B.C.

— 

Les douanes ariégeois ont saisi le soir de la mise en oeuvre du confinement 338 cartouches dans une voiture.
Les douanes ariégeois ont saisi le soir de la mise en oeuvre du confinement 338 cartouches dans une voiture. — Douanes Ax-les-Termes

Alors que le confinement débutait quatre heures plus tard, le contrebandier de cigarettes pensait passer entre les mailles du filet. Le 29 octobre, vers 20 h, les douaniers d’Ax-les-Termes menaient des contrôles à Luzenac, sur la RN20, celle qui relie l’Andorre à l’Ariège, très fréquentée ce jour-là par des fumeurs partis se ravitailler dans la Principauté. Un des automobilistes a refusé de s’arrêter.

Dans sa fuite, il a percuté une voiture où se trouvaient deux personnes. Bien décidé à ne pas se laisser prendre, il a poursuivi à pied, avant d’être rattrapé par les agents des douanes.*

Près de 70 kg de tabac

A bord de son véhicule, ils ont retrouvé pas moins de 338 cartouches de cigarettes, soit 67,8 kg de tabac. Sans papier, il a donné trois fausses identités lors de son audition avant que les enquêteurs ne l’identifient comme étant un récidiviste. L’homme avait été condamné en mars dernier à trois mois de prison et 10.900 euros d’amende.

Cette fois-ci, le tribunal correctionnel de Foix l’a condamné à huit mois de prison et 67.396 euros d’amende douanière. Il a été placé en détention. « Mon parquet entend lutter contre l’importation illicite de tabac avec rigueur et efficacité, compte tenu, notamment, des enjeux de santé public qui s’attachent à la commission de ces infractions », a expliqué le procureur de la République de Foix, Laurent Dumaine.