Monaco : L’auxiliaire de vie d’une marquise pourrait hériter de 5 millions d’euros

JACKPOT Aide à domicile d’une riche résidente monégasque, elle a été désignée comme seule héritière par l’octogénaire

M.B.

— 

Le tribunal correctionnel de Monaco a relaxé la femme de ménage des poursuites pour «abus de faiblesse»
Le tribunal correctionnel de Monaco a relaxé la femme de ménage des poursuites pour «abus de faiblesse» — SYSPEO/SIPA

L’auxiliaire de vie d’une octogénaire millionnaire installée à Monaco, au service de laquelle elle a travaillé durant vingt-huit ans, pourrait hériter de toute sa fortune, d’un montant de 5 millions d’euros, rapporte Nice-Matin.

Cette Italienne de 57 ans a en effet été désignée comme unique héritière après que sa cliente, décédée en janvier 2016 à l’âge de 86 ans, a écarté quatre autres « légataires universels » un peu plus d’an avant sa mort.

« Aucun trouble cognitif »

Le tribunal correctionnel de Monaco a été saisi d’une plainte pour « abus de faiblesse ». Il s’agissait notamment pour la justice d’éclaircir les motivations de retraits d’espèces (295.000 euros en six mois), l’achat comptant d’un diamant à 160.000 euros et de bagues pour un montant de 280.000 euros.

« Il n’y a aucune utilisation des moyens de paiement par cette dame (la prévenue). Dès que l’état de santé de la marquise s’est dégradé, il n’y a plus eu de retraits. Ni modification du testament, a développé la représentante du parquet citée par Nice-Matin. Le médecin a diagnostiqué une dépendance physique mais aucun trouble cognitif ».

Le tribunal correctionnel a donc relaxé la prévenue. Si sa décision n’est pas attaquée en appel, cette auxiliaire de vie devrait toucher la fortune léguée par sa riche cliente.