Besançon : L’homme qui avait foncé sur une terrasse « au nom de Dieu » condamné à dix mois de prison

CORRECTIONNELLE Lors de sa première audition, il avait assuré avoir agi « au nom de Dieu »

T.G.

— 

Une salle d'audience (illustration).
Une salle d'audience (illustration). — Wikicommons

Un véhicule qui roule à contresens en plein centre-ville et termine sa course face au mobilier d’une terrasse d’un bar. Le 14 septembre, un homme avait semé une belle panique à Besançon, sans faire de blessés. Il a été condamné à dix mois de prison dont huit avec suris probatoire mercredi par le tribunal de la capitale du Doubs, rapporte L'Est Républicain.

A l’audience, le prévenu a tenté de justifier les propos qu’il avait tenus lors de son audition, expliquant alors avoir agi « au nom de Dieu ». « J’ai obéi à une voix me disant de tourner à droite, tourner à gauche. » […] Je suis religieux, mais ça n’a pas de lien avec ce que j’ai fait. Je regrette et je demande pardon », a dit l’homme de 46 ans, selon le quotidien régional.

Placé en détention provisoire depuis les faits, il est reparti libre de la maison d’arrêt mercredi soir.