Perpignan : Quatre ans ferme pour l’agresseur du principal adjoint d'un collège

JUSTICE Le prévenu sortait de cinq ans de prison après avoir été condamné par la cour d’assises des Pyrénées-Orientales

Jérôme Diesnis
— 
Le symbole de la justice (illustration)
Le symbole de la justice (illustration) — Pixabay

Un parent d’élève, auteur d’une violente agression sur le principal adjoint du collège Joffre à Rivesaltes, a été condamné à quatre ans de prison par le tribunal correctionnel de Perpignan.

Le 29 septembre, à midi, le quadragénaire s’était énervé après avoir dû attendre sa fille pendant un quart d’heure, car elle ne possédait pas d’autorisation de sortie. Il avait menacé de frapper un surveillant. A la sortie des cours l’après-midi, le principal adjoint avait alors accompagné l’adolescente et le surveillant afin de discuter avec le père. Celui-ci l’a alors violemment agressé. La victime s’est vue prescrire cinq jours d’ITT.

Un lourd passé judiciaire

Le prévenu présentait un lourd passé judiciaire. Il était sorti de prison depuis quatre mois. Il avait été condamné à dix ans d’emprisonnement en 2015 par la cour d’assises des Pyrénées-Orientales pour avoir massacré à coups de barre de fer son voisin, qui en a gardé une infirmité permanente. Il en était sorti après cinq ans au bénéfice des remises de peine.

Outre la peine de prison ferme, le prévenu a interdiction de se présenter pendant trois ans sur la commune de Rivesaltes. Il devra en outre verser 2.000 euros à la victime.