Eure-et-Loir : Un couple condamné à verser plus de 22.000 euros à la SPA pour mauvais traitements sur ses animaux

JUSTICE L’avocat des deux quinquagénaires avait évoqué le syndrome de Noé de ses clients, un trouble défini par une accumulation excessive d’animaux de compagnie

20 Minutes avec agences
— 
Animaux de compagnie (illustration).
Animaux de compagnie (illustration). — Pixabay / StockSnap

Un couple de quinquagénaires était jugé, mercredi 14 octobre, par le tribunal de Chartres (Eure-et-Loir) pour mauvais traitements sur ses animaux de compagnie. Le 1er décembre 2019, plusieurs cadavres de chiens avaient été retrouvés à leur domicile, rapporte Actu Chartres.

Selon les voisins du couple, une odeur nauséabonde s’était répandue dans tout l’immeuble, raconte L’Echo Républicain. Au total, dans l’appartement, les gendarmes avaient découvert quatre chiens, quatre chats, deux poules, un lapin bélier et quatre poissons rouges. La SPA des Pays Dunois avait recueilli les animaux amaigris et dans un état de santé préoccupant.

Interdits de détenir des animaux

Lors de l’audience, l’avocat de ces deux habitants de Châteaudun avait évoqué le syndrome de Noé, un trouble compulsif défini comme une accumulation excessive d’animaux de compagnie. L’avocate de la partie civile avait, elle, demandé que le couple rembourse les frais engendrés à la SPA, soit 22.336 euros.

Le tribunal a rendu son jugement une semaine plus tard, mercredi 21 octobre. Les deux quinquagénaires devront régler la somme correspondant au remboursement des frais médicaux et de nourriture. Ils ont également écopé d’une interdiction de détenir des animaux et de quatre amendes de 50 euros chacun.