Nice : Le député Eric Ciotti visé par une enquête pour détournement de fonds publics

POLITIQUE L’association Anticor avait adressé un signalement en septembre 2019, faisant état d’une possible utilisation indue de moyens du conseil départemental des Alpes-Maritimes

Michel Bernouin et Fabien Binacchi

— 

Eric Ciotti à l'Assemblée nationale
Eric Ciotti à l'Assemblée nationale — LOIC VENANCE / AFP
  • Le parquet de Nice a ouvert une enquête préliminaire pour « détournement de fonds publics » visant le député Eric Ciotti.
  • Selon l’association Anticor, l’ancien président du conseil départemental des Alpes-Maritimes aurait utilisé des moyens humains et matériels de la collectivité auxquels il n’avait pas droit.

EDIT : Contrairement aux informations transmises par une source proche du dossier le 27 octobre 2020, l’enquête sur Eric Ciotti ne concerne pas des faits présumés de « trafic d’influence ». Elle a été ouverte pour « détournement de fonds publics », a précisé à 20 Minutes le procureur de la République de Nice Xavier Bonhomme, ce lundi 16 novembre 2020.

Eric Ciotti a-t-il bénéficié de moyens humains et matériels du conseil départemental des Alpes-Maritimes auxquels il n’avait pas droit ? Certaine de la réponse à cette question, Anticor avait saisi la procureur de la République de Nice en septembre 2019. Le parquet a ouvert une enquête préliminaire pour « détournement de fonds publics » il y a plusieurs mois. La PJ de Nice a été saisie, précise le procureur de la République Xavier Bonhomme.

Le député devrait être prochainement entendu dans le cadre de ces investigations, a précisé cette même source. Dans un communiqué, l'association anticorruption affirmait déjà lundi : « le parquet de Nice a estimé que les éléments étaient suffisants pour ouvrir une enquête [concernant] les moyens de la présidence du Conseil départemental possiblement mis à disposition d’Eric Ciotti ».

Passé de président à conseiller de la collectivité

« Malgré sa démission, en 2017, du mandat de président du département [il est toujours conseiller départemental] afin de se mettre en conformité avec la loi sur le non-cumul des mandats des parlementaires, il utilise toujours des moyens qui ne sont pas normalement dévolus aux élus départementaux », expliquait à 20 Minutes Jean-Valéry Desens, le co-référent d’Anticor 06, en septembre 2019.

L’association pointe notamment les vœux de 2019 d’Eric Ciotti : « une vidéo a été enregistrée et diffusée grâce aux équipements de la collectivité ».

Eric Ciotti « serein »

Contacté par 20 Minutes, Eric Ciotti fait savoir qu’il « accueille cette procédure avec la plus grande sérénité, comme [il l’a] fait au moment de ce signalement en septembre 2019 ».

Le député (LR) et conseiller départemental des Alpes-Maritimes affirme qu’il « exerce [ses] responsabilités au sein du conseil départemental dans le strict respect des procédures légales et réglementaires que ce soit comme conseiller départemental, président du groupe majoritaire Les Républicains ou président de la commission des finances ».