Béziers : Deux hommes condamnés pour avoir acheté des fusils à pompe avec de faux papiers

PROCES Ils ont été condamnés à trois et quatre ans de prison ferme

N.B.

— 

Dans un tribunal (illustration)
Dans un tribunal (illustration) — Jean-Marc Quinet/ISOPIX/SIPA

Mercredi, le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) a condamné deux hommes de 23 et 24 ans respectivement à 3 et 4 ans de prison ferme, pour avoir acheté des fusils à pompe, en présentant de faux papiers. Les deux prévenus, qui étaient en état de récidive, ont par ailleurs écopé de 1.000 euros d’amende chacun, et d’une interdiction de détenir une arme pendant cinq ans.

Ces deux hommes comparaissaient pour avoir acheté sept fusils à pompe dans deux armureries de Béziers et une de Montpellier, en juillet dernier, « en usant d’une fausse identité et de faux documents avec lesquels ils avaient trompé les armuriers », indique le parquet. Ils avaient également tenté, sans succès, d’obtenir d’autres armes de ce type auprès de deux autres armureries, à Pézenas et à Clermont-l’Hérault.

Les fusils n’ont pas été retrouvés

Alertés par l’un des armuriers, les policiers avaient informé le parquet, qui avait ouvert une enquête pour acquisition, détention et transport illégaux d’armes de catégorie C et escroqueries. Deux individus avaient été identifiés, dont l’un, un homme âgé de 23 ans, déjà condamné à de multiples reprises pour des faits de violences, de vols et de délits routiers. L’autre individu, un homme de 24 ans, a été interpellé dans le cadre d’un vol de voiture pour lequel il a été condamné à quatorze mois de prison.

Selon le parquet, ce dernier a reconnu avoir usé d’une fausse identité pour acheter les armes, « tout en affirmant avoir agi sur les indications d’un troisième homme non identifié qui aurait promis de le rémunérer une centaine d’euros par arme achetée et qui aurait récupéré les armes ». Les fusils à pompe n’ont pas été retrouvés.