Meurthe-et-Moselle : Condamné pour avoir frappé sa conjointe enceinte avec un câble de chargeur

CORRECTIONNELLE « Ce n’est pas moi, je suppose qu’elle s’est blessée en réparant la machine à laver », s'est-il défendu à l'audience

T.G.

— 

Illustration d'un tribunal.
Illustration d'un tribunal. — C. Villemin / 20 Minutes

Le 16 octobre, les gendarmes de Frouard, près de Nancy, ont été alertés pour des faits de violences conjugales. A leur arrivée, ils ont retrouvé une femme enfermée dans les toilettes alors que son compagnon semblait très énervé, rapporte L'Est Républicain. Que s'était-il passée avant ? Enceinte de sept mois, la victime a déclaré avoir reçu plusieurs coups de câble de chargeur de téléphone. Un examen médical a plus tard permis de relever 11 traces sur son dos et son bras d'après le quotidien régional. Jugé, son conjoint a nié les faits. «  Ce n’est pas moi, je suppose qu’elle s’est blessée en réparant la machine à laver, a-t-il déclaré. Elle était en sanglot car forcément c’est une femme. »

Le prévenu, qui était également jugé pour des menaces de morts à l'encontre de la même victime entre mars et mai 2020, a finalement été condamné de dix mois de prison. Il a également l'interdiction d'entrer en contact avec sa femme, avec laquelle une procédure de divorce est engagé.