Soupçons de viol dans le porno : Quatre personnes mises en examen pour « traite des êtres humains »

ENQUETE Parmi elles, Pascal OP, gérant de la plate-forme « French Bukkake », a été incarcéré après sa mis en examen pour « viols » et « proxénétisme »

Vincent Vantighem
— 
Tournage d'un film pornographique à Los Angeles (illustration).
Tournage d'un film pornographique à Los Angeles (illustration). — GABRIEL BOUYS / AFP
  • Quatre personnes travaillant dans l’industrie du porno ont été mises en examen pour « viols », « proxénétisme » et « traite des êtres humains ».
  • Parmi elles figurent Pascal OP, célèbre pour avoir créé le site « French Bukkake », et le producteur Mat Hadix.
  • Ce coup de filet intervient alors qu’une enquête est toujours en cours sur les conditions de tournage des films diffusés sur la plateforme Jacquie et Michel.

Sur le site Internet, un petit bandeau annonçait fièrement le prochain tournage prévu le dimanche 18 octobre. Il a dû être annulé… L’acteur et réalisateur de films pornographiques surnommé « Pascal OP » dort derrière les barreaux depuis samedi soir. Avec trois autres personnes de l’industrie du X, il a été mis en examen, samedi à Paris, pour « viols », « proxénétisme aggravé », « travail dissimulé » et « traite des êtres humains » a appris 20 Minutes, confirmant une information de l'Agence France Presse.

Célèbre dans l’industrie du porno, « Pascal OP » – Pascal Aullitrault à l’état civil – s’est fait connaître ces dernières années grâce au site « French Bukkake », une plateforme de vidéos popularisant une pratique sexuelle mettant en scène une femme et de nombreux hommes.

Un travail de veille des cyber-gendarmes

Mardi dernier, à 6h du matin, il a donc reçu la visite des gendarmes de la section de recherches de Paris. Selon nos informations, ceux-ci enquêtent depuis février grâce à un travail de veille réalisé par le groupe cyber. Les gendarmes se sont ainsi aperçus que les actrices visibles sur les vidéos ne sont pas toujours consentantes pour subir les assauts de plusieurs partenaires.

Outre ce réalisateur, connu pour arborer en permanence des lunettes de soleil, les enquêteurs ont arrêté trois autres personnes dont Mathieu L. Surnommé « Mat Hadix », il se présente comme un producteur indépendant travaillant depuis 2013. « En réalité, confie l’une de nos sources, cet homme fait le lien entre toutes les plateformes pornographiques actuelles : Jacquie et Michel, Dorcel, etc... » L'homme a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Mais avec interdiction de poursuivre son activité.

Quand une actrice hurle « J’en peux plus »

Ce coup de filet dans le milieu du X intervient quelques semaines après la révélation, dans les colonnes de 20 Minutes, de l’ouverture d’une enquête pour « viols » et « proxénétisme » visant les conditions de tournage des films diffusés sur la plate-forme Jacquie et Michel, après le signalement de plusieurs associations féministes. « Les arrestations n’ont rien à voir avec Jacquie et Michel même si toutes ces personnes se connaissent et font partie d’un petit milieu », confie l’une de nos sources.

Capture d'écran d'un message de 2018 diffusé sur le site «Jeux-Vidéo.com»
Capture d'écran d'un message de 2018 diffusé sur le site «Jeux-Vidéo.com» - CAPTURE JEUXVIDEO.COM

Et cela fait longtemps que les vidéos diffusées sur certains sites posent question. Très populaires sur le forum jeuxvideo.com, les films de Pascal OP ont ainsi souvent créé le débat. Dès 2018, un internaute signalait ainsi une scène au cours de laquelle une jeune femme hurle « J’en peux plus » avant de se mettre à pleurer et de se mettre en position fœtale sur le sol.