Marseille : Le parquet fait appel du placement sous contrôle judiciaire de José Anigo

DETENTION Le parquet de Marseille annonce avoir fait appel du placement sous contrôle judiciaire de José Anigo, alors qu’il avait requis son placement en détention provisoire

20 Minutes avec AFP

— 

José Anigo en 2013 à Naples
José Anigo en 2013 à Naples — G.Bouys

José Anigo va-t-il dormir en prison ? Le parquet de Marseille a fait appel du placement sous contrôle judiciaire de l’ex-directeur sportif et ex-entraîneur de l'OMJosé Anigo, mis en examen pour association de malfaiteurs en vue d’extorsion en bande organisée et en vue de commettre un crime en bande organisée, a-t-il annoncé jeudi.

« Le parquet de Marseille a relevé appel de la décision du juge des libertés et de la détention le plaçant sous contrôle judiciaire », écrit le parquet jeudi soir dans un communiqué au sujet de l’actuel recruteur de Nottingham Forest (L2 anglaise). Il avait demandé sa mise son placement en détention provisoire.

« Banditisme marseillais »

Il y a une semaine le parquet avait annoncé le démantèlement « d’une équipe de malfaiteurs se livrant à des activités criminelles diversifiées et appartenant au banditisme marseillais », équipe soupçonnée notamment de « blanchiment et extorsion de fonds au préjudice d’établissements de nuit et dans le milieu du football ».

Dix-sept personnes au total ont été mises en examen dans cette affaire : parmi elles douze ont été placées en détention provisoire et cinq laissées libres sous contrôle judiciaire, dont José Anigo, précise jeudi le parquet.

Son avocat Me Emmanuel Molina avait indiqué que « le débat judiciaire était loin d’être achevé puisqu’il reste présumé innocent et que les investigations et recours qui demeurent à réaliser démontreront que cette procédure est contestable sur la forme et sur le fond ».