Quintuple meurtre à Noisy-le-Sec : Le suspect hospitalisé d'office en psychiatrie

ENQUETE L'homme, un père de famille d'origine sri-lankaise, est soupçonné d'avoir tué sa femme, ses deux enfants et deux de ses neveux à coups de couteau et de marteau

David Blanchard

— 

Des enquêteurs procèdent à des constatations à Noisy-le-Sec ce samedi 3 octobre.
Des enquêteurs procèdent à des constatations à Noisy-le-Sec ce samedi 3 octobre. — AFP

L’auteur présumé du quintuple meurtre commis samedi dans un pavillon à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) a été hospitalisé d’office en psychiatrie ce jeudi, après un examen. Le suspect a fait l’objet mercredi « d’une hospitalisation d’office sans consentement » et a été « placé à l’isolement », a indiqué le parquet de Bobigny.

Toutefois « aucune expertise psychiatrique n’a encore été réalisée relative à la question de sa responsabilité pénale ».

Quatre autres blessés, dont deux graves

Pour des motifs encore inconnus, ce père de famille d’origine sri-lankaise est soupçonné d’avoir tué, à coups de couteau et de marteau, sa femme, ses deux enfants de 18 mois et 5 ans, ainsi que deux de ses neveux, âgés de 8 et 11 ans, dans son pavillon de Noisy-le-Sec. Selon une source policière, il aurait étouffé son plus jeune enfant.

Sa sœur et son beau-frère ont également été grièvement blessés, et les deux enfants plus âgés de ce couple ont été plus légèrement blessés. Les faits se sont passés samedi matin, « très vite, en l’espace de quelques dizaines de minutes, peut-être une heure », « dans un huis clos » total, selon une source policière.

Hospitalisé dans un état grave pour plusieurs blessures au cou et à l’abdomen, qu’il se serait lui-même infligées, le suspect avait été placé en réanimation à l’hôpital samedi, avait rapporté cette source. Conscient mais malade du Covid-19, il a tenu des « propos incohérents », a-t-elle également indiqué, précisant que ses analyses toxicologiques s’étaient révélées « négatives ».