Pyrénées-Orientales : Deux adolescents soupçonnés d’avoir inventé la présence d’hommes armés près d’un lycée

ENQUETE Une cinquantaine de gendarmes avaient été déployés lundi à Prades

N.B.

— 

Illustration de gendarmerie.
Illustration de gendarmerie. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Deux adolescents pourraient être poursuivis pour « dénonciation de faits imaginaires ayant entraîné de vaines recherches », a appris 20 Minutes ce jeudi auprès de Jean-David Cavaillé, le procureur de la République de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Ils ont été interpellés lundi, à Prades.

Mardi matin, dans cette commune de l’ouest de Perpignan, une cinquantaine de gendarmes avaient été mobilisés en urgence, après que des appels, signalant la présence d’hommes armés aux abords d’un lycée, avaient été reçus.

L’établissement avait été entièrement bouclé, et les élèves confinés, le temps que les gendarmes procèdent à des vérifications dans le quartier. Ils n’avaient rien trouvé.