Gérald Marie, l’ex-patron de l’agence Elite en Europe, visé par une enquête pour viols et agressions sexuelles

#METOO Alors que la Fashion Week s’ouvre ce lundi à Paris, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour « viols » et « agressions sexuelles » à l’encontre de l’agent Gérald Marie

Vincent Vantighem & Philippe Berry
— 
L'ancien patron de l'agence de mannequins Elite Europe, Gérald Marie, en janvier 2019.
L'ancien patron de l'agence de mannequins Elite Europe, Gérald Marie, en janvier 2019. — Photo fournie à «20 Minutes»
  • « 20 Minutes » a révélé, vendredi, le dépôt d’une plainte et de trois signalements pour des faits de viols, d’agressions sexuelles et de viols sur mineure à l’encontre de Gérald Marie.
  • Le parquet de Paris a annoncé, ce lundi, avoir ouvert une enquête sur ces faits. Elle est confiée à la Brigade de protection des mineurs.
  • Âgé de 70 ans aujourd’hui, Gérald Marie est déormais à la tête de l’agence de mannequins Oui Management, située dans le 8e arrondissement de Paris.

Les faits dénoncés remontent à plus de vingt ans. Mais ils sont suffisamment graves pour être pris au sérieux. Le parquet de Paris a annoncé, ce lundi à 20 Minutes, avoir ouvert une enquête pour « viol et agression sexuelle » ainsi que pour « viol sur mineure » et « agression sexuelle sur mineure » à l’encontre de Gérald Marie, l’ancien patron Europe de l’agence de mannequins Elite.

Cela fait suite au dépôt, lundi 21 septembre, d’une plainte et de trois signalements émanant d’une journaliste et d’anciens mannequins. Comme 20 Minutes l’a révélé vendredi, ces quatre femmes assurent avoir été victimes des agissements de l’ancienne sommité du mannequinat qui a popularisé  le concours Elite Model Look.

Une journaliste agressée alors qu’elle infiltrait le milieu de la mode

Les faits dénoncés couvrent une large période allant de 1980 à 1998. La plupart semblent prescrits. Mais cela n’empêche pas l’avocate des quatre femmes, Anne-Claire Le Jeune, de solliciter le lancement d’un appel à témoignages. « Dans de nombreux dossiers similaires, les témoignages de victimes de viols, même prescrits, ont permis d’encourager d’autres victimes à prendre la parole et à déposer plainte à leur tour », explique-t-elle.

Mannequins dans les années 1980 et 1990 lors de l’âge d’or de l’agence Elite, Jill Dodd et Carré Sutton expliquent avoir été violées par Gérald Marie alors qu’elles logeaient dans son appartement et qu’elles étaient respectivement âgées de 19 et 17 ans. Ebba Karlsson assure pour sa part avoir été victime d’un viol digital dans le bureau de l’ancien patron d’Elite alors qu’il lui montrait le portfolio d’une de ses compatriotes suédoises.

Carré Otis en 1989 dans le film «Wild Orchid» et en 2019.
Carré Otis en 1989 dans le film «Wild Orchid» et en 2019. - Sipa/Carré Otis
Ebba Karlsson dans les années 1990 et en 2019.
Ebba Karlsson dans les années 1990 et en 2019. - Ebba Karlsson

Lisa Brinkworth, quant à elle, a déposé une plainte pour agression sexuelle. Journaliste pour la BBC en 1998, elle explique avoir été agressée lors d’une soirée à Milan alors qu’elle infiltrait justement le milieu de la mode en se faisant passer pour un mannequin, dans le but de dénoncer les abus sexuels qui y régnaient.

Contacté à de nombreuses reprises depuis janvier, Gérald Marie n’a jamais souhaité répondre aux questions de 20 Minutes. Dans une déclaration au journal britannique The Sunday Times, il a toutefois indiqué qu’il « démentait catégoriquement » les accusations contre lui.

Si vous avez été témoins ou victimes d'abus dans le monde de la mode ou du mannequinat et souhaitez témoigner, vous pouvez contacter nos journalistes à pberry@20minutes.fr et vvantighem@20minutes.fr