Une cinquième jeune femme porte plainte contre le rappeur Moha La Squale

ENQUETE Quatre plaintes avaient déjà été déposées début septembre contre Moha La Squale, et une enquête pour « violences volontaires », « agressions sexuelles » et « menaces de mort » a été ouverte

T.C.

— 

Moha la Squale lors de l'édition 2018 du festival Fnac Live devant l'hôtel de ville de Paris.
Moha la Squale lors de l'édition 2018 du festival Fnac Live devant l'hôtel de ville de Paris. — SADAKA EDMOND/SIPA

Les ennuis judiciaires s’accumulent pour Moha La Squale. Le rappeur est déjà visé par une enquête ouverte notamment pour « agressions sexuelles » après les accusations de plusieurs femmes. Mardi, une cinquième femme a déposé plainte contre lui pour « séquestration », a appris 20 Minutes auprès de son avocat, Me Thibault Stumm. Ce dernier précise que les faits dénoncés par sa cliente – une femme d’une vingtaine d’années qui voyait occasionnellement le rappeur — ont eu lieu cette année. Contacté par 20 Minutes, le parquet de Paris confirme la réception de cette plainte, qui est en cours d'examen.

L’avocat conseille trois autres victimes présumées, âgées de 23 à 28 ans, présentées comme d’anciennes compagnes du rappeur parisien de 25 ans, Mohamed Bellahmed de son vrai nom. Ces femmes ont porté plainte début septembre contre le rappeur qui, selon elles, les aurait violentées et séquestrées dans un appartement quand elles vivaient avec lui. Une enquête pour « violences volontaires », « agressions sexuelles » et « menaces de mort », confiée à la police judiciaire parisienne, a été ouverte.

Une ancienne plaignante

Mais la liste des plaignantes pourrait encore s’allonger. Alors qu'une quatrième jeune femme, défendue par un autre avocat, a déposé plainte contre l’artiste le 11 septembre dernier, Me Stumm relate avoir récemment été contacté par une sixième victime qui « avait déposé plainte en 2011 au commissariat du XXe pour des faits de violences » contre le rappeur. Mais, à l’époque, elle s’était rétractée « suite de pressions subies de la part de Moha La Squale et de sa famille ».

Contactée par 20 Minutes, l’avocate du rappeur, Me Elise Arfi, n’était pas disponible dans l’immédiat. Agé de 25 ans, Moha La Squale s’est fait connaître notamment avec le titre Luna, sorti en 2018, et pour sa collaboration avec Lacoste, dont il était l’égérie avant que la marque ne cesse toute collaboration « tant son comportement ne correspond pas à [ses] valeurs ». En juin dernier, il avait été arrêté dans le 18e arrondissement et placé en garde à vue pour « outrages » et « rébellion ».