Angers : Prison ferme pour un boucher dont la viande était pleine d'asticots

ALIMENTATION Plusieurs centaines de kilos de nourriture périmée avaient été trouvés dans ses stocks

J.U.

— 

Illustration d'un morceau de viande
Illustration d'un morceau de viande — Philippe Huguen AFP

Un coutumier des faits. Un ancien boucher de 34 ans a été condamné, ce lundi à Angers, après avoir été contrôlé avec de la viande avariée dans ses frigos. Selon le journal Ouest-France, l’homme a été condamné à quatre mois de prison ferme par le tribunal qui a mis en évidence son « absence totale de considération pour les règles de santé et de sécurité ».

Il faut dire qu’en 2015 et en 2016, plusieurs centaines de kilos de nourriture périmée avaient été trouvés dans les stocks de ce professionnel, faits pour lesquels il avait été condamné. En 2017, il avait une nouvelle fois fait parler de lui après que plusieurs passants avaient signalé des asticots qui grouillaient sur son étal et dans son camion, au marché de la Petite-Hollande à Nantes.

L’homme a également reçu l’interdiction de diriger une entreprise pendant dix ans, précise Le Courrier de l'Ouest. Il a annoncé sa décision de faire appel.