Paris : Pierre Aidenbaum, adjoint d'Anne Hidalgo démissionne pour de « possibles faits de harcèlement sexuel »

CONSEIL MUNICIPAL Pierre Aidenbaum, adjoint à la Seine à la maire de Paris, a remis ce lundi sa démission. Une enquête pour « agression sexuelle » a été ouverte

Romain Lescurieux

— 

Pierre Aidenbaum et Anne Hidalgo
Pierre Aidenbaum et Anne Hidalgo — AFP

Après la démission de Christophe Girard en juillet, c'est au tour d'un autre adjoint d'Anne Hidalgo, de se retirer de l'executif municipal.  Pierre Aidenbaum a remis ce lundi 14 septembre sa démission de son poste d'adjoint à la Seine à la maire de Paris, annonce la mairie dans un communiqué.

Et d'ajouter : « Cette décision intervient à la suite de la révélation de possibles faits de harcèlement sexuel à l'encontre d'une collaboratrice ». 

« Intraitable avec tous types de faits »

L'ancien maire socialiste et historique du 3e arrondissement est actuellement dans le viseur de la justice. Les faits ont immédiatement fait l'objet d'un signalement au Procureur de la République et une enquête pour « agression sexuelle » a été ouverte dans la foulée par le parquet de Paris. 

De son côté, la municipalité indique qu'elle sera « intraitable avec tous types de faits de harcèlement moral ou sexuel, quelle que soit la qualité de leur auteur ». Contactée par 20 Minutes, la mairie de Paris ne fait « aucun commentaire » supplémentaire et  « souhaite laisser la justice faire son travail ». 

Très proche de la maire, Pierre Aidenbaum, 78 ans, doyen du Conseil de Paris qui avait hérité du poste inédit d'adjoint en charge de la Seine, avait tenu en juillet dernier, un discours officiel en guise d'introduction à la réélection d'Anne Hidalgo pour son second mandat. « Merci, cher Pierre Aidenbaum, pour tes mots et ton engagement, celui de toute une vie, cet engagement pour Paris qui est aussi le mien », avait répondu l'édile. 

Moins d'un mois après ce troisième tour, Christophe Girard, adjoint à la culture, avait démissionné en raison de ses liens avec l'écrivain Gabriel Matzneff accusé de pédophilie. L'ancien adjoint a ensuite été accusé d'abus sexuels, selon un article du New York Times. C'est désormais une deuxième démission sur fond de scandale sexuel qui agite la mairie de Paris.

Dans un communiqué à l'AFP transmis par ses avocates, Pierre Aidenbaum affirme «avec force que cette relation n'avait strictement rien de délictuel» et demande à être entendu «le plus rapidement possible pour faire la parfaite démonstration de son innocence».